5 Rue Justin Godart, 69004 Lyon
06 15 09 20 41
aureliecaudullo@gmail.com

Les 5 étapes du deuil

Un processus en 5 phases

Je reprends les phases citées par Elisabeth Kubler Ross dans le livre : Sur le chagrin et le deuil.
Elle cite 5 phases qui plus tard seront enrichies de 2 phases supplémentaires.

Ces phases sont applicables à toute situation de rupture, le deuil, le changement de situation, la rupture amoureuse, le divorce etc.

C’est un Schéma de principe, la réalité est souvent bien complexe ; on peut faire des allers-retours entre les phases.
Un accompagnement thérapeutique est possible dans toutes les phases, car on peut avoir de la difficulté à sortir de l’une des phases,
soit être bloqué entre deux phases.

Première étape : Le déni

C’est la phase initiale et la réaction au choc au moment d’apprendre la perte. Cette phase est marquée par le refus du changement. Notre esprit peut prendre du temps à s’adapter à cette nouvelle réalité. C’est généralement une phase assez courte mais intense, durant laquelle la raison et les émotions semblent engourdies. Le déni permet de ralentir ce processus du deuil, de nous guider étape par étape et de réduire le risque de nous sentir submergés par nos émotions.

Deuxième étape : La colère

Vient ensuite la colère… Derrière cette réaction de colère se dissimulent bien souvent du chagrin et des peurs non exprimées.

Troisième étape : Le marchandage

Face à une perte, il arrive que nous nous sentions si désespéré que nous sommes prêts à tout pour atténuer la douleur. L’idée de perdre un être cher peut amener à faire des négociations avec soi-même afin de trouver une compensation au vide ressenti. Au final, cette phase est essentiellement une illusion.

Quatrième étape : La dépression

Au cours de ce processus du deuil, la dépression est l’étape la plus longue et souvent la plus difficile. Elle peut durer des mois et même se prolonger pendant plusieurs années. C’est le moment où notre imagination se calme et où nous commençons lentement à confronter la réalité en face. Ce stade est caractérisé par une grande tristesse, une insociabilité et une diminution d’énergie. La personne est immergée totalement dans sa détresse, alimentée par des sentiments de culpabilité et une remise en question permanente. C’est aussi une période qui peut sembler interminable puisque les émotions qui nous submergent nous paraissent insurmontables.

Dernière étape :  L’acceptation

C’est la dernière étape de tout le processus du deuil. Lorsqu’on arrive à cette phase, cela ne veut pas dire que nous ne ressentons plus la douleur de la perte. Cependant, c’est une phase de reconstruction où nous nous résignons à accepter la réalité de la situation. C’est aussi la période pendant laquelle la vie reprend son cours. La personne endeuillée commence petit à petit à remonter la pente et de retrouver son énergie mais aussi l’ensemble de ses facultés psychiques et psychologiques. Ainsi, elle arrive à aller de l’avant et à organiser sa vie en fonction de la perte.