5 Rue Justin Godart, 69004 Lyon
06 15 09 20 41
aureliecaudullo@gmail.com

Soutien à la parentalité

Un chemin parsemé d'embûches

J’accompagne les parents sur le chemin de la parentalité. C’est un beau chemin rempli de joies et de satisfactions, mais aussi d’écueils et de pavés. Avant d’avoir des enfants, on peut avoir plein d’idées, d’envies sur comment on ferait. L’élan de bien faire en matière d’éducation ne suffit pas. Plusieurs facteurs impliquent que la réalité est plus complexe que la théorie. Beaucoup de parents savent ce qui pourraient être bien et fonctionnel et n’arrivent pas à le mettre en place.

Si on prend l’exemple des cris, il est clair que crier sur son enfant ne donne pas de bons résultats, mais dans la vraie vie c’est ce qui peut venir en premier. Vient alors juste après un temps de regret de culpabilité, l’envie de faire différemment tout en se sentant impuissant.

Je soutiens les démarches d’éducation respectueuse et non violente, et j’ai à cœur d’accompagner dans la bienveillance les parents qui souhaitent suivre ce chemin.

Un des risques est la fatigue. Le manque de sommeil et le stress sont des phénomènes qui compliquent la relation parent/enfant. Certaines mères disent qu’elles ne savent plus se reposer depuis la naissance de leur bébé, et parfois cette situation peut durer des années sans se résorber. La parentalité est basée alors sur un stress quasi permanent. Il est possible de retrouver l’élan vital et la joie, même au quotidien. La thérapie biodynamique propose un espace de ressourcement et de relâchement, notamment à l’aide du massage biodynamique. Cet outil psycho-corporel permet d’accéder à une détente profonde et d’évacuer le stress. La faculté naturelle de récupération du corps se remet en place. (voir massage et cycle vasomoteur)

Un autre risque est de se laisser rattraper par sa propre histoire. Les méthodes éducatives évoluent et changent en fonction des époques, je rencontre souvent en thérapie des parents qui ne veulent surtout pas reproduire l’éducation qu’ils ont reçus en tant qu’enfant. Mais dans le feu de l’action, ce qui surgit, est potentiellement une phrase violente, culpabilisante, dénigrante. Tout ce qu’on s’est juré de ne jamais dire !

Nos enfants nous mettent en relation avec nos limites, notre ombre et les mémoires de notre passé.

La thérapie permet d’aller voir ce qui se passe pour le parent, et de faire la paix avec le passé, avec ses propres parents, sa famille, et ainsi d’être plus léger dans la relation avec son propre enfant.